Le projet soumis à débat


Situé sur les communes de Salon-de-Provence, Grans, Miramas, Istres et Fos-sur-Mer, l’aménagement de la liaison routière a vocation à :

-
  • Améliorer la liaison entre les différents pôles urbains de Fos, Istres, Miramas et Salon-de-Provence, organisés en chapelet le long de la RN569, en offrant une desserte de tous les « pôles générateurs de déplacements » via de nombreux échangeurs ;
  • Développer l’intermodalité en incitant à l’adoption de moyens alternatifs à l’utilisation de la voiture individuelle en proposant des points de connexions avec les différents transports en commun ;
  • Contribuer à accroitre la compétitivité du GPMM et accompagner le développement de la ZIP en leur assurant une desserte performante (depuis le nord via l'A54, depuis l'est via l'A55) et en améliorant significativement les connexions entre le port, sa couronne logistique de proximité et son hinterland vers le couloir rhodanien et l’arc méditerranéen ;
  • Fluidifier et améliorer la sécurité de la circulation sur cet axe majeur ;
  • Réduire les nuisances aux populations et les impacts sur le cadre de vie et l’environnement.

 

Le dossier du maître d'ouvrage

 

Trois grandes options d’aménagement ont été étudiées à ce stade :


  • L’option autoroutière consiste à aménager la RN569 en autoroute urbaine à 2x2 voies permettant une vitesse de 110 km/h, abaissée à 90 km/h au droit des zones urbaines, ainsi qu’un nouveau contournement à 2x2 voies de Fos-sur-Mer ;
  • L’option autoroutière intermédiaire consiste à aménager la RN569 en infrastructure de type autoroutier à 2x2 voies avec des échangeurs dénivelés entre l’A54 et l’échangeur Dassault d’Istres sud. La section au sud serait à 2x1 voie entre Dassault et la RN568 et le contournement existant de Fos-sur-Mer serait amélioré ;
  • L’option voie express consiste à aménager la RN569 en voie express à 2x1 voie, avec créneaux de dépassements et carrefours dénivelés au droit des secteurs présentant les plus forts trafics, et à aménager le contournement existant de Fos-sur-Mer.

 

Pour chacune de ces options, plusieurs variantes ont été étudiées.

-
  • Au nord, à partir du carrefour Toupiguières (RN569-RD69-Déviation Miramas) qui serait transformé en carrefour dénivelé, 3 variantes de tracés permettent de rejoindre l'A54 ;
  • Au centre, entre le nord de Miramas (Toupiguières) et le sud d’Istres (intersection RN569 / route de Fos), soit 14 km, le tracé se situe dans les emprises de la RN569 actuelle et de la déviation de Miramas ;
  • Au sud, à partir du franchissement de la voie ferrée du sud d’Istres, 3 variantes de tracé permettent le raccordement sur la RN568 pour desservir la ZIP ;
  • Au niveau de Fos-sur-Mer, 3 variantes, barreau des Étangs à l’est, voies portuaires à l’ouest et aménagement sur place de la RN568 permettent d’améliorer le contournement de la ville.

Le coût du projet varie selon l’option d’aménagement retenue et la variante considérée. Il est compris entre 272 M€ TTC et 533 M€ TTC, aux conditions économiques de 20151. Un financement par voie de concession pourrait être envisagé2.

 

1 L’année 2015 a été prise comme référence car elle correspond à l’année lors de laquelle ont été établies l’ensemble de données.

2 Une autoroute concédée appartient à l’État qui en confie, pour une durée déterminée, le financement, la construction, l’entretien et l’exploitation à une société concessionnaire d’autoroute en contrepartie de la perception d’un péage.

Retour